Wayne Nightingale, originaire de Minto, mais demeurant à Fredericton, est décédé le samedi 1er décembre 2012, après une longue et courageuse lutte contre le cancer. Il était le fils de Fred et Helen Nightingale.
Il laisse dans le deuil son épouse, Shirley Murphy; trois enfants: Cheryl, Cameron et Gary et leur mère Muriel de même que quatre petits-enfants.
Un boursier Beaverbrook à l’Université du Nouveau-Brunswick, Wayne est devenu enseignant de profession en 1960 et, par la suite, il s’est distingué, durant une brillante carrière de 36 années, par son travail à la Fédération des enseignants du Nouveau-Brunswick (FENB). Il s’est retiré en juin 1995 comme directeur général de la FENB et a poursuivi son travail dans les relations de travail pendant quelques années avant d’être frappé par la maladie.
M. Nightingale a été pour les enseignantes et enseignants francophones et anglophones du N.-B. et de l’ensemble du Canada un négociateur et un défenseur modèle de leurs droits et de leurs conditions de travail. Durant ses quelque 30 années à la NBTA et à la FENB, il a été le principal artisan des règlements et politiques en place pour ces organismes qui servent de modèles aux autres regroupements bilingues.
Il était à la tête de la FENB lors de la seule ronde de négociations qui a mené à la grève d’une journée, le 5 juin 1981. Ce fut l’augmentation salariale la plus importante dans l’histoire de la FENB et elle a contribué grandement à réduire l’écart qui se creusait entre le N.-B. et les autres provinces de l’Atlantique.
La Fédération canadienne des enseignants a reconnu depuis bien longtemps les contributions de Wayne au domaine syndical au niveau national; les associations professionnelles du N.-B. ont aussi reconnu sa grande valeur ici dans notre province en faisant de lui un membre à vie. La Commission du travail et de l’emploi du Nouveau-Brunswick l’a nommé Membre honoraire à vie en raison de sa contribution à l’amélioration des relations de travail au N.-B. Il a reçu en 2002, la médaille du Jubilée de la Reine pour sa contribution à la profession enseignante, à la collaboration entre les deux communautés linguistiques et aux relations de travail. La Fédération des enseignants du N.-B. a reconnu, en 2008, sa carrière extraordinaire en éducation en nommant son Centre de ressources le Centre de ressources Wayne Nightingale.
En plus d’avoir été au début de sa carrière conseiller de la Ville de Fredericton, Wayne a consacré beaucoup de temps à sa carrière remarquable de musicien, une profession qu’il adorait et qu’il a exercée avec son épouse et compagne de longue date, Shirley Murphy.
Les arrangements funéraires ont été confiés à la Maison funéraire McAdam, 160, rue York, à Fredericton (mcadams@mcadamsfh.com).
Les heures de visites seront le mercredi 5 décembre, de 14h et 16h et de 19h et 21h. Les funérailles auront lieu en l’église Wilmot, 473, rue King, le jeudi 6 décembre, à 14h30, et seront suivies d’une réception à l’édifice de la Fédération des enseignants, 650, rue Montgomery.
Un don à la SPCA ou à la Société canadienne du cancer serait apprécié.
Aujourd’hui, nous voulons célébrer sa vie et son énorme contribution au mieux-être économique et professionnel de tous les membres de la FENB. Puisse-t-il avoir droit au sommeil des justes parce qu’il aura été l’un des plus grands et des plus justes…


Résumé


Date de décès : 1 décembre, 2012

Salon funéraire : Salon funéraire McAdam

Lieu des funérailles : église Wilmot, 473, rue King, à Fredericton

Date des funérailles : 6 décembre, 2012

Lieu de visite : Maison funéraire McAdam, 160, rue York, à Fredericton

Date(s) de visite :

5 décembre, 2012 14:00 - 16:00
5 décembre, 2012 19:00 - 21:00

Région : Fredericton et centre du N.-B.

Municipalié : Fredericton