Sue Calhoun est décédée à l’âge de 72 ans à l’issue d’une vie pleine et heureuse. Sue était atteinte d’un cancer du pancréas depuis juillet 2020. Originaire du sud de l’Ontario, elle était détentrice d’un baccalauréat ès arts de l’Université de Waterloo (1970) et d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Moncton (2001). Elle résidait dans l’Est du Canada depuis 1976, et demeurait à Moncton au Nouveau-Brunswick au moment de son décès.
Sue a toujours été sensible aux questions entourant la justice sociale. Elle a été co-fondatrice du Kitchener-Waterloo Women’s Centre au début des années 1970. Elle a siégé pendant 10 ans au conseil d’administration du Atlantic Board of OXFAM-Canada. Elle a été membre du Conseil Judiciaire du Nouveau-Brunswick (1990-1993), du National Rural Advisory Committee (2002-2005) et du Fond d’Innovation de l’Atlantique (2002-2004). Elle était aussi très engagée auprès de la Canadian Federation of Business & Professional Women’s Clubs, d’abord à titre de présidente du chapitre de Moncton (2002-2004), puis comme présidente provinciale du Nouveau-Brunswick (2004-2006), comme première vice-présidente (2006-2008), et enfin à titre de présidente nationale. Elle était également membre de la fédération canadienne des femmes universitaires.
Sue a œuvré en tant que journaliste pendant 10 ans pour ensuite mettre à profit ses talents de recherchiste et ses habiletés rédactionnelles en travaillant tout d’abord à titre de consultante dans le domaine des pêches et par la suite comme propriétaire de sa propre entreprise depuis 1997.
Elle a dirigé des projets de recherche et d’évaluation qui ont permis d’améliorer la vie de jeunes filles et de femmes. Pendant plus de 10 ans, Sue a également œuvré auprès de la population des sans-abris de la région du grand Moncton.
Sue s’est mérité plusieurs prix de reconnaissance au cours de sa carrière. À titre d’exemple, elle a obtenu la médaille du Sénat du Canada en 2017, le prix Femme de distinction du YWCA dans la catégorie Femme service communautaire et publique en 2009, elle a été reconnue Volontaire de l’année du Mouvement Coopératif Acadien en 1995, a reçu le prix journaliste Atlantique pour Best magazine / feature writing en 1991 et la Mention honorable de l’Association Canadienne des Journalistes en 1990. Elle a aussi été auteure de deux livres et co-auteure d’un troisième. Mais la plus grande fierté de Sue était sans contredit sa fille Raphaëlle-Calhoun Thériault et son conjoint Patrick Cormier ainsi que sa petite-fille Laurélie Susan et son petit-fils Nolan Gabriel. Sue adorait voyager à travers le monde, rencontrer des gens et apprendre de diverses cultures. Elle était particulièrement heureuse lorsqu’elle voyageait avec sa fille Raphaëlle.
Elle laisse aussi dans le deuil ses frères et sœurs Laura Calhoun (Essex, ON), Wyman (Kelly) Calhoun (Windsor, ON), Dan (Eileen) Calhoun (Ottawa ON), Ruth (Gary) Bushey (Stoney Point, ON) and Mary Paske (Kingsville, ON) ainsi que 11 neveux et nièces, plusieurs cousins et cousines et autres membres de sa grande famille.
Elle a été précédée par son père Gerald Calhoun et sa mère Dorothy Brownell, tous deux de Essex, ON.
Une célébration de la vie de Sue aura lieu le dimanche 19 septembre entre 15h et 17h à La Teraz, 154, rue Church à Moncton au N.-B. En sa mémoire, des dons peuvent être faits à Carrefour pour Femmes au nom de Sue. «Do not go gentle into that good night,Rage, rage against the dying of the light. Dylan Thomas ”.
Les condoléances peuvent être transmises sur Internet www.funerairepassagefuneral.ca dans le « Livre des visiteurs ». Les arrangements funéraires ont été confiés aux soins professionnels de la Coopérative Funéraire Passage et Centre d’incinération, 3754, route 134, Shediac Bridge, N.-B., E4R 1T3. Téléphone: (506) 532-1050.


Résumé


Salon funéraire : Coopérative funéraire Passage

Lieu des funérailles : à La Teraz, 154, rue Church à Moncton au N.-B.

Date des funérailles : 19 septembre, 2021

Région : Moncton, Sud-Est et comté d'Albert

Municipalié : Moncton