Le père Raphaël Caron, C.Ss.R. est né le 9 décembre 1924, à Sainte-Anne-de-Beaupré, de Charles Caron et Edith (Ledine) Bouchard, d’une famille de 13 enfants.
Raphaël Caron fait ses humanités à Sainte-Anne-de-Beaupré puis, en 1945, entre au noviciat chez les Rédemp­toristes de Sherbrooke et y prononce ses vœux temporaires le 15 août 1946. Il complète ses études de philosophie et de théologie à Aylmer, où il prononce ses vœux perpétuels en 1949 et est ordonné prêtre par Mgr Tessier, le 22 juin 1952. De 1966 à 1975, des études complémentaires en catéchèse à l’Université Laval et en pastorale à l’Institut de pastorale des Dominicains viennent enrichir son bagage académique.
Le père Raphaël Caron remplit les fonctions de Socius au Noviciat de 1954 à 1958 avant d’être nommé à la paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours de Moncton, où il exercera d’abord son ministère en tant que vicaire de 1958 à 1964, puis comme curé, de 1967 à 1974. Pendant cette période, il prêchera plusieurs retraites fermées, notamment à Bouctouche. En 1975, le père Caron quitte le Nouveau-Brunswick et, de retour au Québec, prend la charge de curé et recteur à Estcourt. Puis, en 1981, il quitte pour la mission en Haïti où il œuvrera pendant un an avant de revenir au Québec pour occuper les fonctions de curé de paroisse et supérieur de la communauté rédemptoriste de Desbiens, Lac-Saint-Jean, jusqu’en 1990. Un court séjour d’un an au Pavillon Saint-Rédempteur (Saint-Augustin-de-Desmaures, au Québec) précédera ses nominations comme curé dans les paroisses d’Hamilton, en Ontario, en 1991, puis dans le Bas-Saint-Laurent, de 1992 à 2000.
En 2000, le père Raphaël Caron rejoint les rangs de l’équipe de prêtres rédemptoristes du Pavillon Saint-Rédempteur, où il œuvrera au ministère pendant sept ans avant de retrouver sa région natale de Sainte-Anne-de-Beaupré pour y assumer le ministère pastoral au sanctuaire. À la fin des années 2000, sa santé décline et il est logé à l’infirmerie du monastère de Sainte-Anne-de-Beaupré puis, lors de la fermeture de l’infirmerie, à la résidence Cardinal Vachon de Québec, jusqu’à son décès, le 11 février 2021.
Le défunt père Caron a rejoint ses parents: Charles et Edith (Ledine); ses frères: feu Théodore (feu Olivette Morissette), feu Jos-Clément (feu Monique Desrochers), feu Georges-A. Caron (feu Juliette Labranche), feu Wilfrid Caron (feu Rolande Simard), feu Gabriel Caron (feu Alma Roy) et feu Charles-Edouard Caron, ainsi que ses sœurs: feu Carmelle Caron, feu Marguerite Caron et feu Anna-Marie Caron. En plus de sa famille rédemptoriste, le père Caron laisse dans le deuil ses frères: Gérard Caron (feu Doris LeBrasseur) et Rodrigue Caron (trappiste); sa sœur, Gérardine Caron (religieuse du Saint-Rosaire), ainsi que de nombreux neveux et nièces, dont 14 vivants, de même que leurs conjoints et conjointes.
Compte tenu du contexte de la pandémie, les funérailles du père Caron seront célébrées à une date ultérieure, qui devrait se situer aux environs de la fin août, début septembre 2021. Nous vous ferons part des détails dès que l’information sera disponible.
La direction des funérailles a été confiée aux Services commémoratifs Pierre Dupont, 51, rue Sainte-Marguerite Beaupré (Qc). Vous pouvez offrir vos condoléances par télécopieur au 418-827-1162. Pour renseignements: 418-827-2212, courriel: pdupont@scpdupont.ca, site internet: www.scpdupont.ca.


Résumé


Date de décès : 11 février, 2021

Salon funéraire : Autre

Lieu des funérailles : Compte tenu du contexte de la pandémie, les funérailles du père Caron seront célébrées à une date ultérieure, qui devrait se situer aux environs de la fin août, début septembre 2021. Nous vous ferons part des détails dès que l’information sera disponible.

Région : Autre

Municipalié : Sainte-Anne-de-Beaupré, QC