À l’Hôpital de Moncton, le mercredi 6 octobre 2021, à l’âge de 85 ans, est décédé l’honorable Alfred R. Landry, de Shediac. Né à Robichaud, il était le fils de feu Albert et de feu Agnès (Thibodeau) Landry.
Le juge Landry était un avocat et un juge de la Cour du Banc de la Reine à la retraite.
Né en 1936 à Robichaud, N.-B., il a d’abord été un élève de l’école secondaire de Barachois. Après avoir étudié au Collège l’Assomption à Moncton, il a obtenu un baccalauréat ès arts, summa cum laude, de l’Université Saint-Joseph (Memramcook, N.-B.) en 1957. En 1958, il a obtenu un baccalauréat en commerce de l’Université d’Ottawa, puis il a étudié le droit durant deux ans à la Faculté de droit de la University of New Brunswick. Boursier Rhodes en 1960, il a poursuivi ses études en droit à l’université d’Oxford (Royaume-Uni) durant trois ans, a obtenu un B.A. Jurispr en 1962 et a été admis au grade de M.A. en 1966, puis au Barreau du Nouveau-Brunswick en 1964. Avant d’être nommé juge à la Cour du Banc de la Reine,en 1985, il a été le partenaire principal du cabinet Landry & McIntyre. Le juge Landry est devenu juge surnuméraire en 2001 et a pris sa retraite de la magistrature en 2011. Sur recommandation unanime de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, il a été nommé Commissaire aux conflits d’intérêts, et a occupé ce poste pendant deux ans, de septembre 2013 à juillet 2015.
La St. Thomas University (Fredericton) lui a décerné un doctorat honoris causa en 1973 ainsi que l’Université de Moncton, en 1977. Il a été nommé conseiller de la reine en 1978.
Il a pris une part active durant sa carrière dans le monde des affaires et des affaires publiques, notamment en qualité de maire de Shediac, de président du Conseil des gouverneurs de l’Université de Moncton, de président de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick, de premier président de l’Hôpital extra-mural du Nouveau-Brunswick, de président de la Commission du bicentenaire du Nouveau-Brunswick, de directeur et de membre du Conseil exécutif de la New Brunswick Telephone Co. Ltd., de président du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick, de membre du conseil d’administration de l’Hôpital Dr-Georges-L.-Dumont, de secrétaire de l’Union des villes du Nouveau-Brunswick, de coprésident de l’Association des foyers de soins du Nouveau-Brunswick inc., de vice-président du Bureau de tourisme du Sud-Est, de représentant du Nouveau-Brunswick à la conférence pour l’uniformisation des lois, de président de Natgas Ltd. et de directeur fondateur de la Villa Providence Shediac inc.
Le juge Landry a également occupé les fonctions de directeur pour la région atlantique du Conseil canadien des chrétiens et des juifs, de directeur de la Fondation du cœur du Nouveau-Brunswick et de coprésident pour la région de l’Atlantique de la campagne de collecte de fonds pour l’Université de Moncton. Il a été membre du Club Rotary de Moncton, de la Société du Barreau du Nouveau-Brunswick, de l’Association des avocats de Moncton, de l’Association des avocats d’assurances, du comité de sélection des boursiers Rhodes, du Board of Trade de Moncton et de la Chambre de commerce de Shediac.
Il a été secrétaire du Club Lions de Shediac et a été candidat progressiste-conservateur dans la circonscription de Shediac lors de l’élection provinciale de 1982.
Le juge Landry était membre de l’Ordre des Régents et Régentes de l’Université de Moncton. Il était un récipiendaire de la Médaille du jubilé, un Paul Harris Fellow et commandant dans l’Ordre militaire et hospitalier de Saint-Lazare de Jérusalem.
Il laisse dans le deuil son épouse depuis 57 ans, Alfreda (née Léger); deux enfants: Christian (Marilène) de Moncton et Chantal (Ronald Soucy) de Clifton Royal, N.-B.; quatre frères et soeurs: Merville de Beresford, Bernice Desjardins (Adrien) de Moncton, Murielle Cormier (René) de Dieppe et Jean-Guy (Emma) de Grand-Barachois; quatre belles-sœurs: Imelda Landry de Shediac, Victorine Landry de Shediac, Antoinette Landry de Moncton et Florine Landry de Shediac; une petite-fille, Sarah, ainsi que plusieurs nièces et neveux.
Il a été précédé dans la tombe par cinq frères et soeurs: Thérèse Landry, Clorice, Antoine, Gérald et Raymond.
La famille recevra les condoléances au Centre funéraire et de crémation Frenette, 396, rue Main, à Shediac (506 532-3297), le lundi 11 octobre, de 13h à 16h seulement. En raison des nouveaux règlements, le couvre-visage est obligatoire, et la preuve de vaccination ainsi qu’une pièce d’identité sont requises pour entrer au centre funéraire. L’inhumation se fera au cimetière Saint-Joseph, à Shediac.
À la mémoire d’Alfred, un don à la Fondation CHU Dumont ou à la Friends of the Moncton Hospital Foundation serait apprécié.
Des mots de réconfort et de condoléances peuvent être transmis en ligne sur notre site Web www.salonfrenette.com).


Résumé


Date de décès : 6 octobre, 2021

Salon funéraire : Maison funéraire Frenette

Lieu de visite : au Centre funéraire et de crémation Frenette, 396, rue Main, à Shediac (506 532-3297)

Date(s) de visite :

11 octobre, 2021 13:00 - 16:00

Région : Moncton, Sud-Est et comté d'Albert

Municipalié : Shediac