C’est avec le cœur lourd que nous vous annonçons le décès de Bertha Blaquière, 82 ans, de Shippagan, le jeudi 7 mai 2020, des suites d’un cancer du cerveau. Elle était la fille de feu Albert F. Mallet et de feu Estelle Bulger. Elle rejoint son cher époux Paul Blaquière, décédé en 2003.
Elle laisse dans le deuil sa fille, Nathalie et sa petite-fille chérie, Raphaëlle, qu’elle adorait; ses trois sœurs: Sylvia, Laurianna (Marcel Dumoulin) et Paule-Élisa (Rino Chiasson), et ses deux frères: Fernand (feu Claudette Paulin) et Roger-Robert. Elle laisse également dans le deuil ses belles-sœurs et beaux-frères: Dora, Marie-Anne, Gernot, Lauretta, Gertrude et Joseph aux Îles-de-la Madeleine et à Québec; trois tantes: Léocade, Alice et Julienne; de nombreux neveux et nièces, cousins et cousines dans la région, au Québec et aux États-Unis. Bertha manquera aussi à ses amis proches, la famille chez Alban et Dolorès Duguay, Nicole Chiasson, Vasanti Sundaram et à ses voisins. Elle fut précédée dans la tombe par son frère, Paul-Reno.
Bertha était très aimée dans la communauté et nous manquerons son sourire si chaleureux, sa bonté et sa générosité. Celle qui fut reine du premier Carnaval de Shippagan à l’hiver 1961 aima toujours le patinage, la première neige de l’année, la féérie de Noël et sut conserver une joie de vivre qui était contagieuse. Elle fut d’ailleurs la plume du père Noël pour deux générations d’enfants alors qu’elle récoltait leurs lettres lors de son travail à la poste.
Bertha adorait l’arrivée des premiers oiseaux au printemps, des premières fleurs à percer le sol et les journées ensoleillées. Dans sa vingtaine, Mme Saint-Cyr lui avait appris le dessin et plus tard, elle développa une passion pour la peinture. Elle adorait suivre les réalisations des personnes de sa communauté et conservait soigneusement textes et découpures de journaux dans ses albums. Elle s’intéressait aux histoires, petites et grandes de l’Acadie.
Et surtout, elle fut la plus aimante, la plus tendre maman et la plus formidable mamie.
Nous tenons à remercier Claude et Paul, les Drs Fawaz et Whitlock qui l’ont sauvée pour lui donner encore un an de vie ainsi que le personnel hospitalier extra-mural et les soins palliatifs à Lamèque qui l’ont soignée dans ses derniers jours avec douceur et compassion.
En raison de la pandémie, les funérailles seront tenues avec la famille immédiate. Vos messages de sympathie peuvent être transmis à la Maison funéraire Bulger de Shippagan par l’entremise du courriel lucienhache@nb.aibn.com, (506) 336-2370.


Résumé


Date de décès : 7 mai, 2020

Salon funéraire : Maison funéraire Haché

Lieu des funérailles : En raison de la pandémie, les funérailles seront tenues avec la famille immédiate.

Région : Péninsule acadienne

Municipalié : Shippagan