Alice (Gaudet) Brun, qui a obtenu le titre de centenaire plus tôt cette année, a réalisé ce dont beaucoup d’entre nous ne peuvent que rêver: vivre des volumes d’histoire. Au cours de sa vaste vie, elle a été témoin de nombreux progrès technologiques et de leur impact sur notre vie quotidienne. Le lundi 16 novembre 2020, Alice est décédée après avoir vécu 100 ans, 7 mois et 13 jours. Elle a comblé le laps de temps d’une pandémie à une autre en étant nommée à la mémoire de sa cousine Alice, âgée de 15 ans, décédée le 26 octobre 1918 de la grippe espagnole. On se souviendra de notre mère pour son sourire attachant, son caractère chaleureux et sa mémoire vive.
Née le 3 avril 1920, Alice a grandi dans une ferme à Saint-Joseph, au Nouveau-Brunswick, où ses parents ont travaillé sans relâche et les ont empêchés de mourir de faim pendant les périodes difficiles entre les guerres mondiales et la Grande Dépression. Elle était la fille de Philias Gaudet (1875-1964) et de Minnie Richard (1879-1951). Alice était devenue la seule survivante de sa famille, perdant son frère le plus proche, Antonio Gaudet, en 2013. Ses autres frères et sœurs comprenaient Albenie, Charles, Albert, Edouard, Camille et Bernadette. En 1988, après 45 ans de mariage, Alice est devenue veuve lorsque son mari, Alderic Brun, est décédé subitement à l’âge de 67 ans. En 2017, Alice a également été précédée par son petit-fils bien-aimé de 24 ans, Erik Brun.
Alice restera dans la mémoire de ses quatre fils bien-aimés: Paul (Dorice), Georges, Louis (Denise Maillet) et Guy (Tina Smith) et de ses petites-filles: Lisa Brun et Cindy Brun (ainsi que sa mère, Lily Allain). De nombreux neveux, nièces et ses filleuls, filleules: Guy, Lucille, Georges (décédé), Phyllis, Françoise, Francis (décédé) et Roger se souviendront également d’elle avec amour.
Dédiée à son journal personnel, une catholique dévouée, Alice a écrit la majeure partie de sa vie dans des journaux qu’elle a commencés le 6 janvier 1937 à la mort du frère André (Saint). Elle était une vraie femme au foyer et une boulangère fabuleuse, ce qui est probablement la raison pour laquelle tous ses fils ont une telle dent sucrée. Ses autres passions étaient la lecture et les mots croisés. Elle était également fière de ne jamais oublier les anniversaires et les événements spéciaux et d’envoyer des cartes ou d’appeler ses proches.
En raison des restrictions imposées par la COVID-19, son 100e anniversaire n’a pas été célébré avec la fête que sa famille avait prévue, mais elle a passé avec bonheur sa journée spéciale à saluer tout le monde à travers sa fenêtre. Elle a reçu des cadeaux et des messages d’amour de la part de sa famille, d’amis et de voisins.
Alice a été vraiment bénie, car elle a vécu dans sa résidence familiale de deux étages à Moncton toutes ses années d’adulte. Remarquée pour sa bonne condition physique, elle était une femme en forme et forte qui a étonné sa famille par sa capacité à monter les escaliers jusqu’au dernier mois avant son hospitalisation.
La famille d’Alice tient à remercier tout particulièrement le personnel de l’unité de soins palliatifs 3C de l’Hôpital Dr-Georges-L.-Dumont qui a toujours dit: «Elle sourit toujours et ne se plaint jamais». Merci également à la Dre Paulette LeBlanc, à la Dre Vicky Taylor et au Dr Giberson. Un grand merci à sa petite-fille Cindy qui a passé de nombreuses heures à lui tenir compagnie à la maison et à l’hôpital, à sa filleule Françoise LeBlanc et à sa nièce spéciale Alice Gould qui veillaient sur elle lorsque la famille avait besoin d’aide, et à toute sa famille, ses proches et des amis qui ont pris le temps de rester en contact et de lui rendre visite.
Une célébration de la vie d’Alice aura lieu à une date ultérieure. Des expressions de condoléances et des dons peuvent être faits à la mémoire d’Alice au Centre Marie-Léonie Paradis (Sherbrooke).
«Le plus beau chef-d’œuvre du cœur de Dieu est l’amour d’une mère.» – Sainte-Thérèse de Lisieux
Les condoléances peuvent être transmises sur Internet au www.funerairepassagefuneral.ca dans le «Livre des visiteurs». Les arrangements funéraires ont été confiés aux soins professionnels de la Coopérative Funéraire et Centre d’incinération Passage, 3754, route 134, Shediac Bridge, (506) 532-1050.


Résumé


Date de décès : 16 novembre, 2020

Salon funéraire : Coopérative funéraire Passage

Lieu des funérailles : Une célébration de la vie d’Alice aura lieu à une date ultérieure.

Région : Kent

Municipalié : Saint-Joseph